O Opinion

Anthropologie

Un problème de type grec – en hommage à David Graeber

Ecrivain

L’anthropologue et militant anarchiste David Graeber est mort le 2 septembre à Venise, il avait 59 ans. L’écrivain Mathieu Larnaudie lui rend ici hommage, à sa manière. Dans cette anecdote personnelle qui rapporte un dialogue entre un je et un il aussi volubile que mystérieux, la pensée de Graeber s’entrelace avec des considérations du romancier Pierre Klossowski et du cinéaste Jean-Luc Godard… Un tissu de rapprochements inattendus autour d’une réflexion sur la notion de dette.

Au fond, reprit-il après un silence de quelques instants (pas un silence : un simple interlude au cours duquel, soudain, le bruit de la rivière qui s’écrasait en contrebas, et que le flot ininterrompu de ses paroles avait couvert depuis de longues minutes jusqu’à nous le faire oublier, se rappela à nous et reprit de sa vigueur, emplissant l’espace encaissé au-dessus de quoi se trouvait la terrasse où nous étions assis dans de petits fauteuils de rotin blanc, lui qui parlait en ne s’interrompant que pour tirer sur l’incessante cigarette qu’il tenait allumée entre le majeur et l’index, moi qui l’écoutais en regardant le paysage, tous les deux sirotant nos verres, les inflexions de sa voix aussitôt revenant se superposer, et vite le supplanter, au tourbillon étouffé de la petite chute d’eau qui jouxte l’écluse à quelques pas de là), au fond je ne sais pas si David Graeber a lu Pierre Klossowski, il ne le cite pas, il semble l’ignorer, c’est une french theory un peu trop french sans doute, qui a moins tourné sur les campus et dans les milieux militants que la kyrielle des grands noms qu’on trouve convoqués comme il se doit aux bibliographies de ses livres, les habituels, mais peut-être l’...