O Opinion

Sport

Le sport covidé de son sens

Journaliste

Matchs de football, de rugby ou de tennis disputés dans des stades vides, courses cyclistes enfermées dans des bulles sanitaires : le coronavirus a fait voler en éclats le spectacle sportif tel que nous le connaissions depuis la fin du XIXe siècle. Simple mauvais moment à passer ou révolution engagée ? Et si la réalité dépassait la fiction ?

Le Portugal a son Puy du Fou[1] : c’est Portimão, en Algarve. Le 25 octobre dernier, un Grand Prix de Formule 1 s’y déroula devant 27 500 spectateurs. Le lendemain, de Porto à Braga, le sujet occupait toutes les conversations alors que les Portugais étaient suspendus à l’annonce imminente de l’état d’urgence sanitaire face à la recrudescence de cas de Covid.

Nicolas Guillon

Journaliste