A Analyse

Politique

Ce que devrait savoir le Président

Politistes

Lire méthodiquement les très nombreuses lettres adressées chaque jour au président François Hollande durant son quinquennat permet de voir venir, de loin, ce qui a pris la forme du mouvement « gilets jaunes ». Hélas, la très grande majorité d’entre elles furent dès leur réception qualifiées de simples « requêtes » par le service du courrier et, à ce titre, jamais transmises au cabinet. C’était pourtant à biens des égards précisément les plus politiques.

Il est prématuré de faire le portrait sociologique des « gilets jaunes ». À l’exception de quelques travaux en cours, tout ce qu’on sait provient essentiellement de ce qu’on savait d’avance des inégalités sociales à l’œuvre et plus encore des situations socio-économiques insupportables et souvent peu publicisées dans lesquelles tant d’individus appartenant aux milieux populaires se trouvent soumis. Aussi le mérite des mobilisations récentes a-t-il été de rompre l’indifférence sociale et politique dont souffrent celles et ceux qui vivent avec des revenus ou des salaires qu’ils jugent insuffisants. Face à ces revendications mobilisées de manière inédites et contradictoires, nombre de responsables politiques se sont dit surpris de découvrir tant de détresse. Nombreux sont celles et ceux reconnaissant n’avoir pas vu venir cette révolte sociale et politique, comme chez les observateurs – sociologues ou commentateurs – d’ailleurs.

Et pourtant, les élu.e.s français.e.s disposent tout.e.s de moyens humains et de dispositifs dédiés à recueillir les suppliques et les requêtes de leurs concitoyens. Ces dispositifs sont périodiquement mis en avant par les représentants politiques eux-mêmes lorsque ces derniers enten...

Julien Fretel et Michel Offerlé

Politistes, Professeur à Paris I et Professeur émérite à l'ENS