Béligh Nabli

Juriste, Maître de conférences HDR en droit public à l’Université Paris-Est Créteil

Béligh Nabli est maître de conférences HDR en droit public à l’UPEC, directeur de recherche à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) et cofondateur du collectif Chronik. Diplômé de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (DEA en droit public et DESS en droit européen) et Paris II Panthéon-Assas (Certificat de recherches approfondies de l’IHEI), il a poursuivi ses études doctorales à l’Institut Universitaire Européen (Florence) où il obtenu son doctorat en droit. Il a également enseigné  les « Questions européennes » et les « Questions internationales » à Sciences Po Paris (de 2009 à 2017), avant d’assurer un séminaire sur les « Institutions de l’État » à l’École des Mines.

Ses travaux portent essentiellement sur la question de l’État :
L’État intégré, Pedone, 2019
Laïcité de l’État et État de droit, Dalloz, 2019
La « République du soupçon » : la vie politique au risque du principe de transparence, éd. du Cerf, 2018
L’État. Droit et politique, Armand Colin, Coll. « U », 2017

 

 

Ses publications sur AOC

mardi 25 .02

Analyse

Le procès Fillon: procès de la Ve République ?

par

Le procès Fillon est un marqueur de plus de l’intolérance grandissante à l’égard d’hommes politiques jugés malhonnêtes ; il révèle, aussi, la fin de l’impunité dont avaient jusqu’alors bénéficié les plus hauts responsables, sous couvert du silence de magistrats qui aujourd’hui ne font plus mine de se taire. Mais surtout, il questionne, par son insuffisance : face à la multiplication des affaires, la judiciarisation, toujours ponctuelle, ne semble pas la réponse la plus appropriée à un problème structurel.