Emmanuel Jeuland

Juriste, Professeur de droit à l’École de Droit de la Sorbonne, directeur de l’Institut de Recherche Juridique de la Sorbonne

Emmanuel Jeuland est un ancien élève de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de King’s College (Londres). Sa thèse soutenue à Rennes en 1996 met l’accent sur la substitution de personne dans le procès et le contrat. Il est l’actuel directeur de l’Institut de recherche juridique de la Sorbonne (IRJS) et a publié des manuels et des essais en droit processuel et théorie du droit. Il a tenté d’unifier en pensée l’école relationiste du droit (Théorie relationiste du droit, de la French Theory à une pensée européenne des rapports de droit, LGDJ, 2017, et La Fable du Ricochet, une approche juridique des liens de parole, Mare et Martin, 2009, prix Debouzy).

Il a cofondé l’Ouvroir de droit potentiel sur le modèle de l’OUvroir de LIttérature POtentielle (voir Ouvroir de Droit Potentiel. Anthologie 2013-2017, éd. IRJS, 2017). Il s’agit d’un atelier doctoral de création du droit à partir de contraintes. Il a aussi mené des recherches empiriques sur la justice (sur le principe du juge naturel et la manière dont les affaires sont distribuées dans les tribunaux, sur la qualité dans la mesure de la performance judiciaire et sur la procédure numérique à l’aune du principe de présence).

Il est par ailleurs membre d’un projet international pour la création de principes européens de procédure civile depuis 2015.

Défenseur d’une approche relationnelle, symbolique et imaginative du droit et de la justice, ses recherches l’ont conduit récemment à collaborer à l’écriture d’une fiction éditée sous le nom de Léo Manougier : La Passerelle des Ondes, 2018, Oudropo.com, qui permet notamment de faire une simulation de la procédure numérique.

Ses publications sur AOC

mercredi 19 janvier
6 mai 2021
4 octobre 2018
24 avril 2018