Jean-Christian Vinel

Historien, Maître de conférences à l'Université Paris-Diderot (Paris 7)
Jean-Christian Vinel est Maître de conférences à l’Université de Paris et membre du LARCA (UMR 8225). Ses recherches portent sur l’histoire du travail aux États-Unis, notamment le salariat qu’il a étudié dans une perspective socio-historique, et sur l’histoire des politiques sociales et de leur contestation. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment The Employee: A Political History (University of Pennsylvania Press, 2013), Conservatisme en mouvement. Une approche transnationale (Presses de l’EHESS, 2016, co-dirigé avec Clarisse Berthezène), ainsi que Capitalism Contested: The New Deal and Its Legacies (University of Pennsylvania Press, 2020, codirigé avec Romain Huret et Nelson Lichtenstein). Il prépare actuellement un ouvrage sur le combat des élites économiques contre la démocratie au travail depuis le New Deal, intitulé Reaction at Work: The Right, Labor and The Making of the New Gilded Age à paraître chez Oxford University Press.

Ses publications sur AOC

jeudi 19.11.20

Analyse

États-Unis : « qui a perdu les classes populaires blanches ? »

par

Si Joe Biden a remporté les élections présidentielles, ce n’est pas grâce aux classes populaires blanches, largement ralliées à Donald Trump, alors même qu’elles constituèrent, des années 1930 aux années 1970, la plus importante base électorale du Parti démocrate. Certains ont vu dans ce basculement un backlash fondé sur des préjugés conservateurs et racistes. Mais c’est oublier la profonde crise sociale que traversent les classes populaires blanches et dont témoignent les « décès du désespoir ».