Philippe Askenazy

économiste, directeur de recherche au CNRS

Philippe Askenazy est directeur de recherche CNRS au Centre Maurice Halbwachs et professeur d’économie à l’ENS. Ses recherches portent principalement sur les mutations du travail et des relations professionnelles, et les déterminants de la croissance en économie ouverte. Parmi ses ouvrages récents, Tous rentiers ! Pour une autre répartition des richesses, Odile Jacob. Il est un des fondateurs des Économistes Atterrés et chroniqueur pour le Monde économie.

Ses publications sur AOC

lundi 30.11.20

Opinion

Prochaine étape : démanteler les 35 heures !

par

Loi de programmation de la recherche, projet de loi Sécurité globale : le pouvoir n’hésite pas à surfer sur les crises sanitaire, économique et sécuritaire. Face à un tel cynisme, un début de stratégie devrait nous conduire à tenter d’anticiper ses plans. En matière économique, la prochaine étape devrait être une dérégulation méthodique du temps de travail. Cela ne sera pas évidemment présenté ainsi et ne viendra pas de la problématique du télétravail qui accapare les syndicats aujourd’hui.

mardi 06.08.19

Opinion

La social-démocratie doit bâtir une alternative au néolibéralisme autoritaire

par

Face à l’inexorable dérive autoritaire du néolibéralisme, la social-démocratie a la responsabilité d’offrir une alternative vers une sortie démocratique par le haut, pas seulement en France mais dans l’ensemble du monde avancé. Une telle alternative pourrait passer par une théorisation de l’injustice sociale et un programme associé donnant corps à un rééquilibrage des forces dans nos économies de marché. Rediffusion du 14 mai 2019.

mardi 14.05.19

Opinion

La social-démocratie doit bâtir une alternative au néolibéralisme autoritaire

par

Face à l’inexorable dérive autoritaire du néolibéralisme, la social-démocratie a la responsabilité d’offrir une alternative vers une sortie démocratique par le haut, pas seulement en France mais dans l’ensemble du monde avancé. Une telle alternative pourrait passer par une théorisation de l’injustice sociale et un programme associé donnant corps à un rééquilibrage des forces dans nos économies de marché.

jeudi 12.04.18

Analyse

Le numérique au secours du salariat

par

La prospective technologique se trompe rarement, sauf sur un point : l’impact sur le travail. Et si, loin de l’atomisation prophétisée des travailleurs, nous étions au contraire à l’aube d’un renouvellement en profondeur du salariat — et des syndicats ?