Pierre Charbonnier

Philosophe, Chargé de recherche au CNRS

Pierre Charbonnier est philosophe, chercheur au CNRS et membre de l’équipe du LIER au sein de l’Institut Marcel Mauss (EHESS, Paris). Son travail porte sur la conception des rapports entre nature et société dans l’histoire de la pensée politique et des sciences sociales (La fin d’un grand partage, éd. du CNRS, 2015). Il mène une enquête théorique sur la place des acteurs non humains dans la vie politique contemporaine et sur les conséquences de leur reconnaissance, dans le sillage de l’anthropologie de la nature et de la tradition écosocialiste.

Ses publications sur AOC

mercredi 03.10.18

Critique

Strictly musical : Frank Zappa à la Philharmonie de Paris

par

200 Motels, une des œuvres majeures de Frank Zappa, a été jouée à la Philharmonie de Paris dimanche 30 septembre. Si cette musique est hautement singulière, elle n’en est pas pour autant élitaire, son auteur n’ayant jamais voulu s’éloigner du champ de la pop. Découvrir ou redécouvrir Zappa, c’est plonger dans des bruits et des sons, parfois amusants, parfois hermétiques, mais préoccupés par un seul souci : faire de la musique avant toute chose. Une œuvre strictly musical.

mardi 14.08.18

Analyse

Quand les réactionnaires se mettent au vert

par

Depuis quelques années, des conservateurs et néoréactionnaires tiennent un discours « écologique ». D’allure neuve, cette idéologie cache en réalité une tradition politique et intellectuelle ancienne, qui s’ancre dans la défense d’un territoire et la revendication de « racines ». Au-delà de ces réactivations conservatrices, les ambiguïtés de la valeur politique de la terre demeurent, mais d’autres proposent de ne pas choisir entre le local et le global. Rediffusion d’été.

vendredi 25.05.18

Analyse

Le socialisme entre le jardin et la planète

par

Face aux défis environnementaux, la dichotomie entre un État social et une rationalité libérale orthodoxe s’efface, tous deux incompétents pour prendre en compte l’environnement. Émerge la nécessité d’un autre type de souveraineté et de nouvelles solidarités, redéfinissant le partage des ressources et de la terre. Troisième et dernier volet de cette série de Pierre Charbonnier sur les politiques de l’écologie.

jeudi 03.05.18

Analyse

Quand les réactionnaires se mettent au vert

par

Depuis quelques années, des conservateurs et néoréactionnaires tiennent un discours « écologique ». D’allure neuve, cette idéologie cache en réalité une tradition politique et intellectuelle ancienne, qui s’ancre dans la défense d’un territoire et la revendication de « racines ». Au-delà de ces réactivations conservatrices, les ambiguïtés de la valeur politique de la terre demeurent, mais d’autres proposent de ne pas choisir entre le local et le global. Deuxième volet d’une série sur les politiques de l’écologie.

mercredi 25.04.18

Analyse

Les aventures écologiques du libéralisme

par

Dans une série de trois articles sur les politiques de l’écologie, le philosophe Pierre Charbonnier interroge la façon dont les trois principaux grands blocs idéologiques modernes – le libéralisme, le conservatisme et le socialisme – intègrent dans leurs discours des éléments environnementaux, des éléments qui ont trait aux conditions physiques, biologiques et territoriales de l’existence collective. Premier volet : le libéralisme.