C Critique

Série télé

Retour sur Game of Thrones , une expérience personnelle augmentée

Philosophe

Pendant huit ans, à raison d’une saison par année et d’un épisode par semaine, la série Game of Thrones s’est déployée laissant s’affronter neuf familles nobles pour le trône de fer. Cette inscription dans le temps et la construction de personnages complexes ont profondément attaché les spectateurs à la série. En témoignent les nombreuses pétitions pour un changement scénaristique qui ont suivi le dernier épisode de la dernière saison. Preuve absolue de l’immense réussite de la série. Appréciation.

Demandes collectives de réécriture de la dernière saison, multiples protestations en ligne contre la trajectoire psychologique de certains personnages, faux épisodes 7 et dénouements alternatifs… Les fans et critiques de la série culte Game of Thrones qui vient de s’achever après huit saisons sur HBO continuent à y réagir tous les jours, comme pour prolonger leur lien intense à la série. Au delà de l’absurdité qui consiste à s’en prendre aux auteurs d’une série – qui vous ont précisément attachés aux personnages dont on déplore ensuite l’évolution – il est surtout remarquable que ces héros de fiction, et l’histoire qui les porte, soient ainsi appropriés par leur public, au point qu’il considère mieux les connaître que leurs créateurs. C’est bien la réussite suprême de GoT, et son pouvoir de démocratisation ; par laquelle tant de spectateurs auront eu accès à la série, en ont fait l’expérience singulière, et se tient pour compétent pour en juger.

Sandra Laugier

Philosophe, Professeure à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directrice du Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne