C Critique

Série télé

La grande accélération vers le futur – à propos de Years and years

Professeur de littérature comparée

Quel futur nous attend ? La série Years and years dresse en six épisodes le tableau des quinze ans à venir : un nouveau roi d’Angleterre, une Ukraine russe, une pénurie de chocolat, des camps de concentration modernes… Derrière l’anecdotique, une donnée certaine : ce monde sera celui de l’incertitude ; et sous l’anticipation se dessine la vérité de notre actualité – nous n’avons pas le temps.

La série produite par Russell T. Davies est un des grands succès télévisuels de l’année 2019. Diffusés sur BBC One en mai et juin 2019, ses six épisodes de 55 minutes offrent une vision saisissante de notre futur en imaginant les quinze prochaines années. Une anticipation très convaincante selon ce qu’on peut lire sur les réseaux sociaux, sans doute d’abord à cause de sa proximité avec ce que nous vivons.

La série commence avec le Brexit et la réélection de Trump. Un peu plus tard, on assiste au couronnement du nouveau roi d’Angleterre, à l’annexion de l’Ukraine par la Russie, au bombardement d’une île artificielle chinoise par les États-Unis. Tout cela avant 2024. Bientôt on apprendra que les populations d’insectes ont diminué de 80 %, les populations d’oiseaux de 50 %, on ne trouvera plus de chocolat dans les magasins, les glaces du pôle Nord auront fondu, un nouveau krach bancaire se produira, ruinant des millions de gens. Quelques années plus tard, des camps de concentration ouvrent en Angleterre pour parquer les réfugiés jusqu’à leur mort, le pays est divisé en zones à l’accès limité et contrôlé par la police. Bienvenue dans le nouveau monde.

Un monde que l’un des personnages principaux salu...

Jean-Paul Engélibert

Professeur de littérature comparée