C Critique

(Re)lire au temps du confinement

Je pense donc je suis confiné – sur Le Discours de la méthode de René Descartes

Ecrivain et essayiste

Dans ce moment de vie suspendu par le virus, où chacun est libre, pourquoi pas, de s’essayer à penser à soi, le Discours de la méthode de Descartes offre un miroir. Sorte de guide des égarés, cet essai est le produit de l’expérience du confinement. Mais à la différence des journaux intimes, ce texte fait du confinement, entendu comme le mouvement de rentrée de l’esprit en lui-même, l’objet de sa réflexion. Descartes propose en fait une stratégie prophylactique de l’erreur par l’action de gestes barrières qui, en ces temps infectés par la « post-vérité », se révèle bien utile.

Restez chez vous ! Sans doute est-ce ce mot d’ordre qui demeurera le symbole de cette période étrange imposée par la pandémie. C’est une inversion brutale d’un mouvement qui, depuis plus de soixante ans, a privilégié un tropisme inverse de sortie – géographique (tourisme), économique (mondialisation), politique (Europe), et même de façon paroxystique et astronomique avec, comme le rappelait Emmanuel Levinas dans Difficile liberté. Essais sur le judaïsme, la sortie de Youri Gagarine dans l’espace, premier homme à s’être ainsi libéré du sol, du chez soi terrien ! Le coronavirus rapatrie tout le monde à la maison. Dans la figure d’un « confinement » planétaire – ou presque. Nous voilà ainsi tous rendus à nos chambres…

publicité

Dans l’histoire intellectuelle française, cette assignation à ...

Thierry Grillet

Ecrivain et essayiste, Directeur de la diffusion culturelle de la BNF