O Opinion

Éducation

Qui veut la peau des sciences économiques et sociales ?

Co-secrétaire général de l'APSES

Conséquence de la réforme du bac et du lycée, l’enseignement de l’économie risque de se trouver coupé de celui des autres sciences sociales. De nombreux professeurs de sciences économiques et sociales dénoncent la victoire de ce qu’ils perçoivent comme une très vieille revendication de certains milieux professionnels.

Publicité

 

Dimanche 11 février, à trois jours de la présentation par le ministre de l’Éducation nationale d’une réforme du lycée et du baccalauréat, le site des Échos se faisait le relais d’une rumeur sans doute peu compréhensible pour le commun des lecteurs. Selon le quotidien économique, Jean-Michel Blanquer pourrait annoncer la scission de l’enseignement des sciences économiques et sociales (SES) « en différentes disciplines – sciences économiques, sciences politiques, droit… –, et ainsi faire coïncider les disciplines du lycée avec celles de l&rs...

Igor Martinache

Co-secrétaire général de l'APSES, Professeur agrégé de SES à l'université de Lille 1