Éducation

L’université a besoin du soutien des parents

Professeur, Sémiologue, Ethnologue, Enseignant-chercheur, Sémiologue, Maîtresse de conférences, Maître de conférences, Professeure, Professeure, Professeur

Semblant ignorer l’indignation qui gronde depuis deux mois à propos de la réforme des retraites, le gouvernement revient à la charge en s’attaquant cette fois aux universités. Quelles conséquences doit-on craindre de la LPPR (loi de programmation pluriannuelle de la recherche), et pourquoi est-il essentiel, pour les parents, de soutenir les enseignants-chercheurs, étudiants, personnels mobilisés ?

À vous, parents de nos étudiant·e·s
À vous, à nous tou·te·s mères, pères
collectivement de tous nos enfants
et de tous nos jeunes
À vous, à nous, adultes qui contribuons
à faire grandir et à former les jeunes

 

Partout en France, dans les universités et les équipes de recherche, enseignant·e·s-chercheur·e·s, doctorant·e·s, jeunes chercheur·e·s et étudiant·e·s se mobilisent contre le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR). D’autres mobilisations ont lieu en même temps dans les secteur éducatif et culturel et dans les hôpitaux. Et des millions de voix s’élèvent depuis plusieurs mois contre la réforme des retraites.

Les institutions du service public en charge de la transmission, du soin et du souci des autres, celles qui sont au service des plus jeunes, des plus âgés, ou des plus vulnérables, sont en colère : elles connaissent depuis plusieurs années une dégradation du service qu’elles sont censées rendre, à cause d’un sous-financement chronique que les réformes actuelles, conduites au nom de mesures d’économies, de la compétitivité et de l’optimisation, vont accentuer. Pourquoi ce mouvement contre la « LPPR » ? Et pourquoi est-il essentiel de partager avec vous les raisons de cette mobilisation ?

Une mise en cause obstinée de la mission de partage et de transmission aux plus jeunes par un sous-financement chronique et organisé de l’université publique

Comme le souligne le site Sauvons l’université, une loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR) serait en principe une bonne chose, s’il s’agissait d’un engagement financier de l’État sur plusieurs années. La France en a besoin : la recherche publique et l’enseignement des savoirs issus de la recherche sont des activités vitales pour les pays et les sociétés humaines.

Or depuis quinze ans, et particulièrement depuis le vote en 2007 de loi dite « Responsabilité et autonomies des universités » (LRU) dont les effets délétères avaient pourtant été annoncés, les postes à l’universi


[1] Voir la tribune « Nous cadres supérieurs, aux côtés des grévistes » et l’Appel des 121 millionnaires pour payer plus de taxes et réduire les inégalités.

[2] Ce diagnostic repose entre autres sur le fait que les chercheurs français publieraient moins d’articles scientifiques que les chercheur chinois et américains.

[3] Voir par exemple : https://www.bastamag.net/Greve-24-janvier-retraite-reforme-ecoles-occupees-education-nationale-dockers-ports-bloques et http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/garges-sarcelles-des-operations-ecole-morte-contre-la-reforme-des-retraites-23-01-2020-8243067.php ou encore : https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/nantes/nantes-enseignants-parents-eleves-contre-reforme-blanquer-1636476.html

Igor Babou

Professeur

Camille Brachet

Sémiologue, Maître de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication à l'Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis (Laboratoire DeVisu/LSC)

Sophie Corbillé

Ethnologue

Emilie Da Lage

Enseignant-chercheur

Pauline Escande-Gauquié

Sémiologue, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication au Celsa-Université Paris-Sorbonne et membre du GRIPIC

Emmanuelle Fantin

Maîtresse de conférences

Aurélien Le Foulgoc

Maître de conférences

Joëlle Le Marec

Professeure

Alexandra Saemmer

Professeure

Guillaume Soulez

Professeur

Notes

[1] Voir la tribune « Nous cadres supérieurs, aux côtés des grévistes » et l’Appel des 121 millionnaires pour payer plus de taxes et réduire les inégalités.

[2] Ce diagnostic repose entre autres sur le fait que les chercheurs français publieraient moins d’articles scientifiques que les chercheur chinois et américains.

[3] Voir par exemple : https://www.bastamag.net/Greve-24-janvier-retraite-reforme-ecoles-occupees-education-nationale-dockers-ports-bloques et http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/garges-sarcelles-des-operations-ecole-morte-contre-la-reforme-des-retraites-23-01-2020-8243067.php ou encore : https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/nantes/nantes-enseignants-parents-eleves-contre-reforme-blanquer-1636476.html