O Opinion

Economie

Néolibéralisme, le pic épidémique est-il derrière nous ?

Sociologue, Analyste en santé publique

Alors que nous luttons aujourd’hui contre une épidémie mondialisée, sans doute est-il temps d’adopter aussi des gestes barrières contre le virus économique de la dérégulation et de l’enrichissement personnel, ce néolibéralisme qui fait des ravages et fait prospérer son lot de co-morbidités. Mais quel vaccin permettra de l’endiguer, afin de rétablir la santé du corps social ?

La première partie de l’année 2020 aura été marquée au fer rouge par l’actualité du Covid-19. Plus de la moitié de la population mondiale a déjà été confinée. Avec des conséquences sanitaires parfois sévères pour certains pays, certainement dramatiques sur le plan économique et social, et, parfois, une remise en cause des libertés pour une large partie des populations.

Si les citoyens sont désormais familiarisés avec le lexique médical du registre épidémique, ils ne le sont guère encore avec ce qu’il est permis d’appeler la pandémie néolibérale que nous connaissons depuis près de 40 années et qui pourrait, souhaitons-le, s’éteindre. Les sommités en infectiologie avouent leur impuissance à prédire l’apparition de pandémies virales de la famille des coronavirus, de même que leur disparition naturelle. En science politique, prédire l’apparition de nouvelles idéologies est un exercice délicat. En revanche il est possible a posteriori de retracer leur origine, leur évolution épidémiologique, et leur impact, y compris sanitaire.

Si certains se demandent encore si le Covid-19 a une origine naturelle et ...

Alain Caillé

Sociologue, professeur de sociologie émérite à l’université Paris-Ouest-Nanterre, directeur de la revue du MAUSS, animateur du mouvement des convivialistes

Bertrand Livinec

Analyste en santé publique