Économie

« France 2030 » : Macron ou les illusions modernes

économiste et responsable politique

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron présentait les détails de son plan d’investissement « France 2030 » – un dispositif censé résulter d’un travail collectif, mais dont la gouvernance est bien opaque. Le mot d’ordre est l’ambiguïté : penser la compétitivité à l’échelle européenne, tout en renforçant la compétitivité nationale ; accélérer la transition écologique, tout en produisant toujours plus. Une politique économique moderne et démocratique, vraiment ?

Emmanuel Macron a donc lancé il y a quelques jours le plan « France 2030 » qui, si l’on en croit le site de l’Élysée, a vocation à être : « la réponse aux grands défis de notre temps, en particulier la transition écologique, à travers un plan d’investissement massif pour faire émerger les futurs champions technologiques de demain et accompagner les transitions de nos secteurs d’excellence, automobile, aéronautique ou encore espace » ; en d’autres termes : « le progrès mis au service de l’humanisme ». Rien de moins. Et tous ses partisans de reprendre en chœur le refrain qu’ils nous avaient chanté en 2017, celui du président incarnant le dynamisme, l’espoir et la modernité…

publicité

Oublions la forme de ce discours de près de deux heures d’une aisance surjouée (dans laquelle désormais bon nombre de nos concitoyens ne voient plus que la marque de l’arrogance) où, main dans la poche, le président de la République a distribué les milliards : 30 au total.

Passons également sur le fait que ces milliards sont en réalité essentiellement fictifs puisque leur éventuel versement relève des gouvernements qui seront issus des prochaines élections et – que l’on sache – Emmanuel Macron n’est pas encore réélu. On peut estimer que, pour 2022, entre 3 et 4 milliards seulement pourront être effectivement décaissés.

Notons, par ailleurs, qu’ils ne sont pas encore inscrits dans le projet de loi de finances (PLF) présenté aux parlementaires et en discussion actuellement à l’Assemblée nationale. Ils rejoindront donc ainsi les nombreux autres milliards généreusement distribués depuis quelques mois par notre président « pas encore candidat ». Ce qui, au passage, risque donc de ne pas calmer la colère du Haut conseil aux finances publiques qui, face à ce budget à trous, a déclaré, dans un avis d’une exceptionnelle violence, « regrette[r] ces conditions de saisine qui ne lui permettent pas de rendre un avis pleinement éclairé sur les prévisions de finances publiques pour 2022 ». Une démocrati


[1] Sur ces questions, voir Isabelle This Saint-Jean, « En finir avec le sous-financement de l’Université ! », Alternatives économiques, 09/06/2021 et « Amour et preuves d’amour dans la recherche », AOC, 19/02/2019

[2] Voir par exemple l’intervention de Frédérique Vidal sur France Info le 15/10/2021

[3] Ces derniers propos sont repris par la Conférence des présidents d’université dans son communiqué de presse sur le Projet de loi de finances 2022

[4] Voir les statistiques de l’OECD, « Main Science and Technology Indicators »

[5] Voir par exemple Olivier Faure, Isabelle This Saint-Jean et Yannick Trigance, « Une autre “loi recherche” est possible », site internet du Parti socialiste, 17/11/2020

[6] Voir « The effects of R&D tax incentives and their role in the innovation policy mix », OECD, 03/09/2020

[7] Sur ce point, voir par exemple le dernier rapport sur le sujet, « Évaluation du Crédit d’impôt recherche », Commission nationale d’évaluation des politiques d’innovation, juin 2021

[8] Voir à nouveau Isabelle This Saint-Jean, « En finir avec le sous-financement de l’Université ! », Alternatives économiques, 09/06/2021 et « Amour et preuves d’amour dans la recherche », AOC, 19/02/2019

[9] Voir Bertrand Bissuel, « Plan d’investissement : les partenaires sociaux veulent des précisions sur le volet formation », Le Monde, 13/10/2021

[10]Voir par exemple : Isabelle This-Saint-Jean et Arthur Delaporte, « Une “Grande transformation” », L’OURS hors-série Recherche socialiste, juin 2021.

[11]Voir également « Entretien. Valérie Masson-Delmotte “Nous courons derrière le climat qui change” », Alternatives économiques, 09/10/2021

[12] Xavier Timbeau, « Comment véritablement investir dans la transition environnementale ? », Alternatives économiques, 29/09/2021

[13] 1,70 précisément : voir « Tableau de l’économie française », édition 2020, INSEE

[14] Comment ne pas penser ici aux retraites et aux allocations chômage ?

Isabelle This Saint-Jean

économiste et responsable politique, Professeure à l'université Sorbonne Paris-Nord, membre de la Direction collégiale et secrétaire nationale du PS

Notes

[1] Sur ces questions, voir Isabelle This Saint-Jean, « En finir avec le sous-financement de l’Université ! », Alternatives économiques, 09/06/2021 et « Amour et preuves d’amour dans la recherche », AOC, 19/02/2019

[2] Voir par exemple l’intervention de Frédérique Vidal sur France Info le 15/10/2021

[3] Ces derniers propos sont repris par la Conférence des présidents d’université dans son communiqué de presse sur le Projet de loi de finances 2022

[4] Voir les statistiques de l’OECD, « Main Science and Technology Indicators »

[5] Voir par exemple Olivier Faure, Isabelle This Saint-Jean et Yannick Trigance, « Une autre “loi recherche” est possible », site internet du Parti socialiste, 17/11/2020

[6] Voir « The effects of R&D tax incentives and their role in the innovation policy mix », OECD, 03/09/2020

[7] Sur ce point, voir par exemple le dernier rapport sur le sujet, « Évaluation du Crédit d’impôt recherche », Commission nationale d’évaluation des politiques d’innovation, juin 2021

[8] Voir à nouveau Isabelle This Saint-Jean, « En finir avec le sous-financement de l’Université ! », Alternatives économiques, 09/06/2021 et « Amour et preuves d’amour dans la recherche », AOC, 19/02/2019

[9] Voir Bertrand Bissuel, « Plan d’investissement : les partenaires sociaux veulent des précisions sur le volet formation », Le Monde, 13/10/2021

[10]Voir par exemple : Isabelle This-Saint-Jean et Arthur Delaporte, « Une “Grande transformation” », L’OURS hors-série Recherche socialiste, juin 2021.

[11]Voir également « Entretien. Valérie Masson-Delmotte “Nous courons derrière le climat qui change” », Alternatives économiques, 09/10/2021

[12] Xavier Timbeau, « Comment véritablement investir dans la transition environnementale ? », Alternatives économiques, 29/09/2021

[13] 1,70 précisément : voir « Tableau de l’économie française », édition 2020, INSEE

[14] Comment ne pas penser ici aux retraites et aux allocations chômage ?