A Analyse

Société

Violences policières en France : production de connaissances et mise en évidence d’un problème public

Sociologue, sociologue

Loin de n’être qu’un écho aux mobilisations américaines consécutives au meurtre de George Floyd, les récentes manifestations contre les violences policières racistes qui ont réuni dans toute la France des milliers de personnes s’inscrivent dans un mouvement qui a vu, depuis une quinzaine d’années, différents acteurs et collectifs produire des connaissances publiques à propos des inégalités raciales et sociales associées aux contrôles d’identité, de l’ampleur des interventions policières mortelles et de la faiblesse des condamnations.

Le débat sur les violences policières et le racisme au sein de la police est au cœur de l’actualité en France. Plusieurs rassemblements ont été organisés pour demander « vérité et justice » pour Adama Traoré, Angelo Garand, Wissam el Yamni, entre autres. Parallèlement, le Défenseur des droits a rendu une décision dénonçant un racisme systémique dans les pratiques de la police du 12e arrondissement de Paris, dans le cadre d’une procédure judiciaire en cours.

Dans ce contexte, débats et controverses se multiplient. Certains y voient une tentative de profiter de l’actualité états-unienne pour importer des problématiques qui n’ont pas lieu d’être en France. D’autres soulignent la récurrence du problème en France, citant des précédents anciens tels que la mort de Malik Oussekine voire les violences de l’ordre colonial.

Pour comprendre l’ampleur des manifestations récentes, la décision du Défenseur des droi...

Magda Boutros

Sociologue, Post-doctorante à Brown University

Liora Israël

sociologue, directrice d'études à l'EHESS