A Analyse

Numérique

Quelle 5G ? Pluralisme des stratégies de réseaux

Sociologue

La France a lancé le 29 septembre les enchères pour l’acquisition des fréquences 5G, mais le débat sur l’installation de cette nouvelle technologie est-il clôt pour autant ? Oui à en croire le président de la République, et tous ceux qui succombent à ce qu’on pourrait appeler la « tyrannie du retard ». Il y a pourtant encore la possibilité d’initier un véritable débat, qui suppose de s’extirper des oppositions binaires, de poser clairement les enjeux et surtout de préciser de quelle 5G l’on parle… car il y en a plusieurs.

Est-il encore temps d’avoir un débat stratégique sur la 5G ou doit-on se contenter des a priori pour ou contre et de suivre la tendance générale puisque « tous les autres pays » ont déjà alloué leurs fréquences ? La Suisse, qui l’avait fait très tôt, vient pourtant de tout arrêter au moment des installations d’antennes devant la levée de bouclier des citoyens. Si le débat n’a pas lieu maintenant, on voit bien qu’il va certainement émerger plus tard et de façon beaucoup moins modérée.

publicité

Dans cette façon binaire de poser le débat, on perçoit bien l’absence de pensée stratégique (pour l’industrie française et européenne, pour les consommateurs et les citoyens) et le suivisme total vis-à-vis des offensives des firmes technologiques en faveur de « la 5G » à tout prix, sans entrer dans les détails.

Voilà un indice qui devrait nous mettre la puce à l’oreille : selon les arguments, les interlocuteurs changent de 5G. Il existe en fai...

Dominique Boullier

Sociologue, Professeur à Sciences Po (Paris), chercheur au Centre d'études européennes et de politique comparée (CEE)