Cloé Korman

écrivaine
Née à Paris en 1983, Cloé Korman est écrivaine, auteur de trois romans publiés aux éditions du Seuil : Les Hommes-couleurs, prix du Livre Inter et prix Valéry-Larbaud en 2010, Les Saisons de Louveplaine (2013) et Midi (2018). Elle a participé au Livre des places des éditions Inculte et dirigé deux ouvrages collectifs issus d’ateliers d’écriture avec des adolescents en Seine-Saint-Denis, La Courneuve, mémoires vives (Médiapop, 2010) et Dans la peau d’une poupée noire (Médiapop, 2018).

Ses publications sur AOC

vendredi 26.06.20

Opinion

Au moment où l’on se parle

par

« J’écoute mon fils parler et cette observation est une promesse. Je lui crois un pouvoir consolatoire voire merveilleux, à la fois par rapport à la situation sanitaire et sociale mais aussi sur un plan personnel et littéraire. Il y a tant de handicaps accumulés à être une mère-écrivaine, malgré tout. Outre le caractère profondément malcommode de la chose, une gestion du temps passablement catastrophique, il y a aussi toute une suspicion de niaiserie que je peine à lever. Où a-t-on vu ça, une mère-écrivaine ? Pourtant je suis convaincue que voir les mots naître a quelque chose à voir avec pourquoi j’écris. »

vendredi 02.08.19

Opinion

L’antisémitisme est un racisme

par

« Entre autres incroyances, je ne crois pas au récit que l’on me fait en ce moment de la montée irrésistible de l’antisémitisme. Je crois que cette montée est éminemment résistible, mais qu’il n’est rien fait, aujourd’hui en France, pour la contrer. L’histoire des Juifs et de l’antisémitisme est bien une histoire spécifique ; cependant, en termes de stratégie politique, faire des Juifs un cas à part du racisme, c’est employer de mauvais moyens pour la combattre. » Rediffusion du 7 mars 2019.

jeudi 07.03.19

Opinion

L’antisémitisme est un racisme

par

« Entre autres incroyances, je ne crois pas au récit que l’on me fait en ce moment de la montée irrésistible de l’antisémitisme. Je crois que cette montée est éminemment résistible, mais qu’il n’est rien fait, aujourd’hui en France, pour la contrer. L’histoire des Juifs et de l’antisémitisme est bien une histoire spécifique ; cependant, en termes de stratégie politique, faire des Juifs un cas à part du racisme, c’est employer de mauvais moyens pour la combattre. »