C Critique

Littérature

Série noire de Bertrand Schefer : entre fiction et réalité

Journaliste

Dans un passionnant jeu de reconstitution, Bertrand Schefer fait avec Série noire le récit d’un fait divers inspiré d’un polar. Manière très originale de s’interroger sur le pouvoir de la littérature comme sur le brouillage des frontières entre réalité et fiction.

Il existe des auteurs qui sont tout à la fois de fins théoriciens et d’excellents romanciers, capables de vous entraîner dans les aventures de leurs héros et vous tenir réveillé dans de rocambolesques histoires tout en vous donnant à réfléchir sur des questions purement formelles. Ainsi Bertrand Schefer, qui a pensé son dernier livre comme un exercice périlleux de mise en abyme démultipliée, sorte de réflexion à plusieurs étages autour de l’influence de la réalité sur la fiction et de la fiction sur la réalité. En dehors de toute considération sur le passionnant intérêt théorique d’une telle entreprise, et du nombre de questions qu’elle pose, il faut reconnaitre avant tout que Série noire se dévore comme un polar.

Série noire, donc, du nom de la célèbre collection. Elle est au centre du livre, comme le catalyseur de ce qui, commencé comme une histoire emblématique de ce qu’on pourrait appeler le rêve occidental des trente glorieuses, se transforme en spectaculaire fait divers.

En 1960, des e...

Sylvie Tanette

Journaliste, Critique littéraire