C Critique

Hommage

Nul mieux que Régy

Dramaturge

Metteur en scène hors-norme, figure majeure d’un théâtre résolument iconoclaste, Claude Régy est décédé en décembre dernier à l’âge de 96 ans. Toujours éclectique dans le choix des textes qu’il portait à la scène, partisan d’un théâtre qui s’éprouve, Régy a réussi à construire sa propre esthétique scénique, comme un phénomène qu’il faut voir pour vivre. Un phénomène qui s’est éteint avec lui.

Une idée, c’est déjà bien. Et Claude Régy laisse après lui de quoi se faire une idée de ce que fut son art, moins par des traces matérielles dont il ne voulait pas que par sa parole sur son propre travail, prolixe, souvent brillante et toujours stimulante[1], parole qui aura aussi donné des idées puisqu’en plus de provoquer un riche commentaire analytique, elle alimente aujourd’hui largement la vulgate du théâtre contemporain.

publicité

Avec lui, une certaine idée du théâtre semble donc s’être imposée, mais elle n’empêchera cependant pas de se faire des idées qu’en l’absence désormais d’œuvres auxquelles les mettre à l’épreuve, il sera difficile de dissiper et ce d’autant moins que les propos de Régy se prêtent facilement à une lecture abstraite voi...

David Tuaillon

Dramaturge, Critique