C Critique

Littérature

La fiction à la trace – à propos de Aux confins du soleil de Bertrand Leclair

Journaliste

Aux confins du soleil, le nouveau livre de Bertrand Leclair, retrace le dernier périple de Jean-Baptiste Tavernier, explorateur protestant du XVIIe siècle et commerçant de diamants (par ailleurs fournisseur de Louis XIV), à travers le journal de son jeune secrétaire Melchior, redécouvert de nos jours par un écrivain qui connaît des fins de mois difficiles. À travers cet enchâssement des récits, l’écrivain nous livre, bien plus qu’un roman historique enrichi, une réflexion intense et originale sur la pratique de l’écriture comme acte de création littéraire.

publicité

Le nouveau roman de Bertrand Leclair fait revivre la figure de Jean-Baptiste Tavernier, écrivain-voyageur du XVIIe siècle. Mais attention, ceci est un leurre.

Un narrateur, écrivain qui connaît des fins de mois difficiles, est contacté par son ami Édouard, spécialiste de livres anciens. Celui-ci vient d’acquérir une édition originale des Six voyages en Turquie, en Perse et aux Indes de Jean-Baptiste Tavernier, une curiosité du XVIIe siècle. Mais ce n’est pas tout. Dans le même lot d’ouvrages rares, Édouard a également mis la main sur ce qu’il n’est pas loin de considérer comme un trésor. Il s’agit d’une sorte de journal de bord, ou cahier d’apprentissage, tenu par un jeune garçon, Melchior Soubeyran.

Cet arrière-petit-neveu de Tavernier était devenu son se...

Sylvie Tanette

Journaliste, Critique littéraire