C Critique

Rediffusion

Péguy d’après Dumont — à propos de Jeanne de Bruno Dumont

Critique

Avec Jeanne, Bruno Dumont achève son hommage à la Jeanne d’Arc de Charles Péguy. Tout en demeurant fidèle au texte théâtral d’origine, le réalisateur vient l’enrichir en tirant profit des potentialités qu’offre le cinéma, pour finalement livrer une comédie politique à la fois incarnée et délicate, épurée mais toujours haletante. Retour critique à l’occasion de sa sortie en DVD. Rediffusion du 21 février 2020

En suite de Jeannette : l’enfance de Jeanne d’arc, Bruno Dumont a livré à l’automne le second volet de la vie de Jeanne, qu’incarne à nouveau la jeune comédienne Lise Leplat Prudhomme. S’il s’agit bien du film de guerre promis par la lourde armure de Jeanne, la guerre annoncée et menée par celle qui pourtant n’est encore « qu’une enfant » se trame ailleurs que sur le seul champ de bataille. Du combat à la défaite, et tout au long du procès qui mènera Jeanne au bûcher, la bataille est essentiellement un fait de parole, depuis la page du livre jusqu’à l’écran du cinéma.

publicité

La Jeanne de Bruno Dumont reprend tout d’abord mot pour mot la Jeanne d’Arc de Charles Péguy. Cette courte pièce de théâtre qui relate la vie de la jeune fille depuis ses batailles jusqu’à sa mort sur le bûcher, laisse une large place aux séances de son procès. Le film donne ainsi l’occasion de redécouvrir un texte qui jouissait en so...

Rose Vidal

Critique