O Opinion

Politique

Qui veut sauver la politique ?

Conseiller municipal de Corbeil-Essonnes, Conseiller municipal de Fleury-Mérogis

La politique est-elle en danger de mort ? Au niveau local, le constat d’une déconnection des grands enjeux sociaux se fait de plus en plus criant, les initiatives politiques locales se voyant phagocytées par un pouvoir central dont le néo-libéralisme grimé en idéologie du consensus déconflictualise la vie politique. Les nouvelles formes d’indignation survenues ces dernières années parviendront-elles à infléchir ces tendances ?

La scène se passe sur un parking, un soir d’élection municipale partielle, il y a moins d’un an. Ce jour là, nous sommes – comme souvent ces dernières années – dans le camp des défaits. Dans l’Hôtel de ville, situé à quelques dizaines de mètres, les partisans de la liste adverse qui vient de remporter l’élection se rassemblent peu à peu. Dans cette soirée d’hiver, après plusieurs heures passées dans le froid à faire le tour des bureaux de vote, puis des quelques lieux fréquentés où croiser les derniers électeurs indécis, les lumières de la salle du Conseil Municipal ont quelque chose de rassurant, même pour les perdants du jour que nous sommes.

publicité

À vrai dire, nous ne sommes pas abattus. Ayant incorporé depuis des années cette « mélancolie de gauche » qui veut la défaite soit un état constitutif du long chemin vers l’horizon révolutionnaire, nous déroulons avec un sens pratique acquis et pratiqué les motifs de satisfaction de la situation présente. Les victoires invisibles que comporte tout combat politique en lui...

Ulysse Rabaté

Conseiller municipal de Corbeil-Essonnes

Abdel Yassine

Conseiller municipal de Fleury-Mérogis