O Opinion

Société

Peut-on penser le post-coronalisme ?

Anthropologue

D’abord considérée comme exotique, l’épidémie de Covid-19 a rapidement pris de court les États occidentaux. Elle en accentue certaines des tendances les plus autoritaires et répressives, et tend à faire oublier le caractère bénéfique de l’État quand il met en place les systèmes de protection sociale et sanitaire.

Avant de poser cette question, il est nécessaire de s’attarder quelque peu sur l’épidémie elle-même, son origine supposée, sa diffusion et les représentations contradictoires auxquelles elle a donné et donne lieu, notamment sur le plan de la gouvernementalité de cette crise sanitaire. Le point de vue développé ici ne portera pas sur la médecine, pour laquelle je n’ai aucune compétence, mais plutôt sur la philosophie politique et l’anthropologie.

publicité

Une chose frappe tout d’abord, c’est l’exotisation de cette épidémie par les gouvernements, les médias et les opinions publiques des pays européens, exotisation qui explique sans doute en partie que ces gouvernements, en particulier italien et français, aient été pris de court.

Venant de Chine, l’épidémie de Covid-19 pouvait sembler lointaine et incapable de toucher l’Europe à l’instar du SRAS qui, en 2002-2003 n’avait affecté pour l’essentiel que la Chine et Hong-Kong, ou d’Ebola ...

Jean-Loup Amselle

Anthropologue, Directeur de recherche émérite à l'EHESS