David Chavalarias

Mathématicien, Directeur de Recherche CNRS au Centre d’Analyse et de Mathématique Sociales de l’EHESS

Normalien, docteur de l’École Polytechnique, David Chavalarias est Directeur de Recherche CNRS au Centre d’Analyse et de Mathématique Sociales de l’EHESS et directeur de l’Institut des Systèmes Complexes de Paris Île-de-France. Ses recherches se situent à la croisée entre les sciences cognitives et les approches systèmes complexes, qu’il mobilise pour l’étude les dynamiques sociales et cognitives, tant du point de vue de la modélisation que de la fouille de données issues du Web.

Ses publications sur AOC

mercredi 16.09.20

Analyse

Mirage de l’excellence et naufrage de la recherche publique

par et

Actuellement discutée en procédure accélérée à l’Assemblée Nationale, la LPPR arrivera le 21 septembre en séance publique. Ultime occasion de remettre en question les principes qui président aujourd’hui au pilotage de la recherche. Car le moins que l’on puisse espérer, autant pour la science que pour la bonne utilisation des fonds publics, est qu’une bonne gestion de la recherche scientifique repose sur un minimum de bases scientifiques quant aux indicateurs qu’elle manipule et aux relations de cause à effet qu’elle envisage de mobiliser. Or il n’en est rien.

jeudi 27.12.18

Analyse

Fake news : l’arbre qui cache la forêt

par

Bien plus inquiétant que les fake news, l’astroturfing consiste à bombarder les internautes finement définis grâce au Big Data de messages calibrés à leur intention, redoublant la menace qui pèse sur nos démocraties. La dernière élection présidentielle a donné une illustration glaçante de cette pratique que certains progrès techniques rendent de plus en plus simple. Rediffusion d’hiver.

mercredi 14.11.18

Analyse

A l’ère numérique, nos démocraties doivent évoluer pour ne pas mourir

par

Face aux techniques nouvelles d’influence des électeurs – astroturfing, fake news, microtargeting… – , le mode de scrutin uninominal direct de l’élection présidentielle française s’avère désormais un véritable point faible de notre démocratie. Pour se prémunir de ces nouveaux dangers, il nous faut promouvoir le jugement majoritaire, qui permet de réellement prendre en compte les opinions des électeurs sur chacun des candidats.

mercredi 07.11.18

Analyse

Fake news : l’arbre qui cache la forêt

par

Bien plus inquiétant que les fake news, l’astroturfing consiste à bombarder les internautes finement définis grâce au Big Data de messages calibrés à leur intention, redoublant la menace qui pèse sur nos démocraties. La dernière élection présidentielle a donné une illustration glaçante de cette pratique que certains progrès techniques rendent de plus en plus simple.