Smaïn Laacher

Sociologue, Professeur de sociologie à l'Université de Strasbourg

Smaïn Laacher est professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg. Il est chercheur associé à l’Institut nationale des études démographiques (UR12) et Chercheur associé au Centre d’étude des mouvements sociaux (CNRS-Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales). De 1998 à 2014 il a été Juge assesseur représentant le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à la Cour nationale du droit d’asile (Paris). Smaïn Laacher est spécialiste des questions relatives à l’immigration et aux mouvements migratoires internationaux et aux déplacements forcés de populations. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles. Notamment : Femmes invisibles. Leurs mots contre la violence, Paris, Calmann-Lévy, 2008 ; Smaïn Laacher (sous la direction), Dictionnaire de l’immigration en France, Paris, Larousse, 2012 ; Ce qu’immigrer veut dire, Paris, Le Cavalier Bleu, en 2012. Dernier ouvrage paru : Croire à l’incroyable. Un sociologue à la cour nationale du droit d’asile, Gallimard, 2018.

Ses publications sur AOC

lundi 30.09.19

Analyse

Asile et immigration : réouverture du marché des « vérités définitives » (ou presque)

par

Le président de la République a souhaité instaurer un débat annuel sur l’immigration au parlement, qui devait se tenir demain avant d’être reporté pour cause d’hommage à Jacques Chirac. Si le but affiché est de dégager un consensus, de pacifier le débat, il faut se rendre à l’évidence : le pouvoir est prisonnier depuis bien longtemps en France d’un paradoxe entre l’image mythique d’un pays terre d’asile pour les opprimés du monde, et l’obsession pour la gestion et la maîtrise des flux.

jeudi 26.04.18

Opinion

Une histoire de droit d’asile

par

Avec la loi « Asile », le gouvernement affichait sa volonté de défendre un principe, un droit selon lui dévoyé et donc affaibli. Et lors du débat public, le droit d’asile fut résumé aux conditions matérielles, juridiques et politiques de son obtention. Comme si des « preuves » permettaient de juger de la légitimité de la demande d’asile. Ce n’est pas l’expérience de Smaïn Laacher relatée dans Croire à l’incroyable (Gallimard), le sociologue spécialiste de l’immigration et ancien juge assesseur à la Cour Nationale du Droit d’Asile qui insiste ici sur l’importance des récits et histoires individuelles.