Maxime Decout

Enseignant-chercheur en littérature, Maxime Decout est professeur à l’université de la Sorbonne et membre junior de l’IUF

Maxime Decout est professeur à l’université de la Sorbonne et membre junior de l’IUF. Il est l’auteur de plusieurs essais dont Albert Cohen : les fictions de la judéité (Classiques-Garnier, 2011), Écrire la judéité (Champ Vallon, 2015) et l’Album Romain Gary (Bibliothèque de la Pléiade, 2019). Il a été en charge de l’édition de La Disparition, des Revenentes et du Voyage d’hiver pour la publication des œuvres de Perec dans la Bibliothèque de la Pléiade (2017). Il a par ailleurs publié, aux Éditions de Minuit, un ensemble de quatre essais qui interrogent les relations entre authenticité, mensonge, écriture et lecture : En toute mauvaise foi (2015), Qui a peur de l’imitation ? (2017), Pouvoirs de l’imposture (2018) et Éloge du mauvais lecteur (2021).

Ses publications sur AOC

vendredi 15 juillet
12 mars 2021

Opinion

Pour le mauvais lecteur

Par

Les mauvais lecteurs – ceux qui referment un livre en n’ayant pas la moindre idée de ce qu’il voulait dire ou qui l’ont compris à rebours de son propos, les Don Quichotte, les Emma Bovary et autres adorateurs... lire plus
10 décembre 2020
16 octobre 2019
19 octobre 2018