Ramon Epstein

Historien
Historien, Ramon Epstein s’intéresse aux représentations et aux pratiques anciennes et modernes de la guerre et de la sécurité ainsi qu’aux transformations des sociétés dans les conflits.

Ses publications sur AOC

vendredi 01 .11

Opinion

Des terroristes qu’on abat

par Ramon Epstein

Dans la nuit du 26 au 27 octobre, les forces militaires américaines lancent une opération au Nord-Ouest de la Syrie. Parmi les victimes, Abou Bakr Al Baghdadi, calife autoproclamé de l’Etat Islamique. Faisant écho à celui d’Oussama Ben Laden quelques années plus tôt, cet assassinat fait déjà l’objet d’une mise en scène médiatique de la part de l’administration Trump. Mais que révèle-t-il des manières de faire la guerre aujourd’hui ?

lundi 15 .07

Opinion

Promotion du 14 juillet, le revers des médailles

par Ramon Epstein

Le 14 juillet est traditionnellement le moment d’une nouvelle promotion de la Légion d’Honneur, ils sont 423 cette année. En France, on aime se moquer des décorations en même temps qu’on aime, souvent plus discrètement, être récompensé par elles. Car les décorations contribuent à un processus social essentiel : verbaliser avec les contributions individuelles ce que nous souhaitons pour la société.

jeudi 25 .04

Critique

La diplomatie sonore – sur Le chant du loup d’Antonin Baudry

par Ramon Epstein

Le personnage principal du Chant du loup est le son – c’était le souhait exprimé par le réalisateur –, un son qui obsède l’esthétique de l’œuvre autant qu’il obsède les sous-mariniers. Plongé dans un sous-marin nucléaire, le film emmène le spectateur en profondeur, dans un monde d’urgences permanentes où la paix mondiale repose sur quelques militaires chargés d’accomplir des missions diplomatiques et dont l’arme la plus redoutable est l’oreille d’or. Sans morale sur des pratiques guerrières, Antonin Baudry livre un film poétique nourri de ses expériences de diplomate.

lundi 04 .02

Opinion

L’odyssée navrante des guerriers de l’anti-terrorisme

par Ramon Epstein

Un fait divers récent révélé par le New York Times à propos d’un soldat américain devenu un assassin, invite à penser les transformations qu’opèrent la guerre sur les guerriers et les articulations poreuses entre les soldats et ceux qui les missionnent. Plus encore dans le cas des guerres de lutte contre le terrorisme, dont la logique est d’avantage policière.

vendredi 21 .12

Opinion

L’univers Lego, miroir de l’obsession sécuritaire

par Ramon Epstein

Autrefois exempt de violence, l’univers Lego se focalise désormais sur la criminalité et sa répression. Ce monde imaginaire apparaît en miroir du monde occidental contemporain, ou plutôt de l’image qui en est souvent véhiculée : des villes rongées par la violence, justifiant une inflation sécuritaire et militariste.