O Opinion

International

Les paradoxes français de la santé mondiale

Chercheur en santé publique

La VIème conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial pour le VIH, le paludisme et la tuberculose vient de se tenir à Lyon les 9 et 10 octobre 2019. Au-delà des effets de communication, elle a permis de souligner les paradoxes de la stratégie française de santé mondiale et offre l’occasion de pointer vers des solutions.

La VIème conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial pour le VIH, le paludisme et la tuberculose vient de se tenir à Lyon les 9 et 10 octobre 2019. Malgré le fait que la santé mondiale n’ait jamais été une priorité pour le Président Macron, nous disent des experts français du VIH, l’organisation et la communication autour de cette conférence ont mobilisé des centaines de personnes en France durant des mois. Au-delà du fait que le Président ait annoncé une faible augmentation de 20% des financements de la France, l’organisation de la conférence a montré qu’il était possible de parler de science et d’interdisciplinarité, de la place des femmes et du renforcement des systèmes de santé ainsi que de donner de la place à la diversité et à la société civile. Mais il ne faut pas s’y méprendre, cet événement ponctuel est certainement l’arbre qui cache la forêt des paradoxes de la santé mondiale française.

Valéry Ridde

Chercheur en santé publique, directeur de recherche à l’IRD