O Opinion

Santé

Covid-19 vs IA : puissance de la clinique

Philosophe et historien des sciences

Depuis le début des années 2010, la science informatique promet de résoudre tous les problèmes de la médecine par la mise en corrélation de nos données de santé ainsi que par l’optimisation de la gestion des hôpitaux publics. Seulement, aucun de ces systèmes n’a permis d’aider concrètement à résoudre la crise actuelle. Cette dernière met indéniablement en évidence que la technologie de traitement de données ne peut remplacer la puissance de la clinique.

La crise sanitaire du covid-19 montre à quel point les dispositifs technologiques de santé sont fragiles. Au plus fort de la crise sanitaire, seuls les chiffres de mortalité des hôpitaux, comptabilisés au compte-goutte de la mort, ont fait office de preuves « scientifiques » permettant de réguler les effets du virus sur la population.

Où sont donc passés les systèmes de traitement de données massifs capables de gérer la logistique des hôpitaux, de prédire l’apparition d’une épidémie et de trouver des remèdes adaptés à tous types de maladies ? Depuis le début des années 2010, la science informatique promet de résoudre tous les problèmes de la médecine par la mise en corrélation de nos données de santé. Seulement, aucun de ces systèmes n’a permis d’aider concrètement à résoudre la crise actuelle.

La leçon des hôpitaux

L’appauvrissement des hôpitaux publics en matériel et en personnel apparaît aujourd’hui dans le trouble de la logistique. Pour gérer la crise sanitaire du covid-19, le gouvernement français a jonglé entre les services de soins intensifs en transférant les malades d’une région à l’autre afin d’étaler l’afflux de pa...

Mathieu Corteel

Philosophe et historien des sciences