A Analyse

Éducation

Enseignants, l’identité introuvable

Politiste

Qu’est-ce qu’un « bon professeur » ? La question est plus difficile qu’il n’y paraît, et la réponse a beaucoup évolué depuis l’époque des Hussards noirs de la République. Alors qu’ils défilaient dans la rue mardi 21 mai aux côté des autres fonctionnaires, les enseignants sont aujourd’hui victimes d’une crise d’identité. En cause, le passage de la raison pédagogique à la raison instrumentale.

C’est quoi être enseignante ou enseignant aujourd’hui ? Si l’identité enseignante semble par bien des aspects introuvable, les politiques éducatives en France et ailleurs sont sous-tendues par des modèles du « bon » professeur qui montrent combien la définition de ce qu’est le métier enseignant est une question centrale pour penser la qualité de l’éducation.

Publicité

L’identité du monde enseignant a longtemps été associée à des récits institutionnels, politiques ou syndicaux. L’image des « Hussards noirs » [1] participe de ce récit qui associe les enseignants de l’école à la construction de la République. Plus tard, au lendemain de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République en 1981, le monde enseignant semble encore constituer l’u...

Olivier Rey

Politiste, Ingénieur de recherche, Chargé de mission à l'Institut Français de l'Education - Ecole Normale Supérieure de Lyon