Paul Cassia

Juriste, Professeur de droit public à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris I)

Paul Cassia est professeur de droit public à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Ses publications sur AOC

vendredi 19 .04

Opinion

Propos sur le non-discours du président de la République

par Paul Cassia

Le président de la République n’a pas diffusé son allocution de clôture du grand débat national. Son contenu, révélé par les médias, montre qu’il était probablement préférable de ne pas s’exprimer plutôt que de parler pour ne rien dire.

mercredi 03 .04

Opinion

Le manifeste anti-Macron des « stratèges » de l’Élysée

par Paul Cassia

Le livre de David Amiel et Ismaël Emelien évoque, en parfait miroir de ce qu’est pour l’heure le quinquennat Macron, les travaux des publicistes que Balzac appelle les « rienologues » : « La page a l’air pleine, elle a l’air de contenir des idées ; mais, quand l’homme instruit y met le nez, il sent l’odeur des caves vides. C’est profond, et il n’y a rien : l’intelligence s’y éteint comme une chandelle dans un caveau sans air ».

jeudi 14 .02

Opinion

La folle interdiction administrative individuelle de manifester

par Paul Cassia

Loin de défendre le droit de manifester ainsi que ses promoteurs le prétendent dans une novlangue familière à tous les lecteurs de George Orwell, la loi « anti-manifestants » l’abîme et participe, au nom de la défense de l’ordre public, à un abaissement qui désormais semble irrémédiable des défenses immunitaires des libertés individuelles et collectives.

jeudi 18 .10

Opinion

Re(ma)niement

par Paul Cassia

Après de multiples atermoiements, l’exécutif vient d’annoncer la formation d’un nouveau gouvernement. Ce remaniement, dont on peine à comprendre pourquoi il aura nécessité deux semaines de discussions et de décisions, remet en cause certains principes fondamentaux du projet de La République En Marche : fonte des effectifs ministériels, simplification des délibérations, présidence « jupitérienne »… Une marche arrière du macronisme ?

mardi 21 .08

Opinion

Le « moment Benalla » : affaire d’État, affaire d’État de droit

par Paul Cassia

Qu’est-ce qui fait de l’« affaire Benalla » une affaire d’État ? Non pas la « dérive individuelle » d’Alexandre Benalla mais bien le cortège de mensonges proférés par les représentants des institutions et leur impunité. Véritable « moment politique », l’épisode soulève de profondes critiques envers l’élite au pouvoir, son « projet », et envers les vices des institutions de la Ve République.