Philippe Azoury

Journaliste, Rédacteur en chef culture de Vanity Fair, enseignant à l'ECAL (Lausanne)
Philippe Azoury est journaliste et rédacteur en chef culture du mensuel Vanity Fair.
Il enseigne depuis cinq ans l’histoire des idées contemporaines à l’ECAL (Lausanne). Son cours porte actuellement sur le concept de Jeunesse.
Il collabore à l’émission La Critique sur France Culture.
Il vient de co-signer le scénario du premier long métrage de Elena Lopez Riera, El Agua (tournage premier semestre 2021).
Il a longtemps fait parti des pages Cinéma de Libération (de 1999 à 2012), tout en écrivant aux Inrockuptibles et aux Cahiers du Cinéma
Il a été grand reporter pour le Nouvel Observateur, rédacteur en chef culture à Grazia.
Il est l’auteur de monographies sur Fantômas (Yellow Now, 2002), Jean Cocteau (avec Jean-Marc Lalanne, Les Cahiers du cinéma/Éditons de l’étoile (2003), le Velvet Underground (avec Joseph Ghosn, Actes Sud 2016) et a signé aux éditions Capricci trois essais sur Werner Schroeter (2010), Philippe Garrel (2013) et Jim Jarmusch (2016). Ce dernier livre accompagnait une exposition dont il était le curateur, au Cinéma Galeries, à Bruxelles (2016). 
Du Liban au Cambodge, du Japon à l’Espagne, le hasard lui a fait souvent croiser la route du photographe Antoine d’Agata (en témoignent quelques livres dont Stigma, paru 2009, et Virus, paru en novembre 2020).

Ses publications sur AOC

mercredi 20.01.21

Critique

La peau des adolescents – à propos d’Euphoria

par

La jeunesse des années 80 a eu Less Than Zero et Joy Division. Celle des années 90 s’est reconnue dans Kids et les rave. Les années 2000 Elephant et Facebook. Les années 2010, King Kong Theory et Instagram. Mais la jeunesse des années 2020, confinée, tenue en isolement par un virus qui déploie ses forces entre le vivant et l’inerte ? Elle est d’ores et déjà marquée par une série : l’hallucinante Euphoria.