Philippe Forest

Écrivain, Romancier, essayiste

Né en 1962 à Paris, Philippe Forest est romancier et essayiste.

Il a longtemps enseigné dans des universités de Grande-Bretagne (Cambridge, St Andrews, Londres) et est aujourd’hui professeur de littérature française à l’Université de Nantes.

Spécialiste des avant-gardes artistiques et littéraires (Philippe Sollers et la revue Tel Quel, Aragon et le surréalisme), ses principaux essais ont paru aux éditions Cécile Defaut.

Critique, il collabore au magazine artpress et a co-dirigé La Nouvelle Revue française de 2011 à 2015.

Il est l’auteur de dix romans parus aux éditions Gallimard parmi lesquels L’Enfant éternel (1997), Sarinagara (2004), Le Siècle des nuages (2010), Le Chat de Schrödinger (2013) ou Je reste roi de mes chagrins (2019).

Tous ses livres procèdent d’une méditation sur l’expérience du deuil à laquelle ils donnent une dimension esthétique, éthique et politique, développant depuis vingt-cinq ans une critique de ce que l’auteur nomme la « religion de la résilience ». Ainsi dans Tous les enfants sauf un (Gallimard, 2007), Le Roman infanticide. Dostoïevski, Faulkner, Camus. Essais sur la littérature et le deuil (Cécile Defaut, 2010) ou dans des entretiens avec Vincent Delecroix et Catherine Portevin (« Le Deuil. Entre le chagrin et le néant », Philosophie magazine, 2015) ou avec Jean-Marie Durand (Après tout, PUF, 2021).

Plusieurs fois primée en France et à l’étranger, son œuvre romanesque et critique est traduite dans une douzaine de pays. Il vient notamment de recevoir en Italie le Prix De Sanctis Europa (novembre 2021).

En janvier 2022, il a signé aux éditions Gallimard un roman : Pi Ying Xi. Théâtre d’ombres, et un essai : Beaucoup de jours. D’après Ulysse de Joyce.

Ses publications sur AOC

lundi 13 juin
dimanche 20 mars