Jean-François Bayart

Politiste, Professeur à l'IHEID de Genève titulaire de la chaire Yves Oltramare "Religion et politique dans le monde contemporain"

Jean-François Bayart est professeur, titulaire de la chaire Yves Oltramare « Religion et politique dans le monde contemporain », au Graduate Institute (Genève), et président du Fonds d’analyse des sociétés politiques et du Réseau européen d’analyse des sociétés politiques www.fasopo.org . Il est aussi chercheur associé au CERI-SciencesPo (Paris).  Co-fondateur de la revue Politique africaine qu’il a dirigée de 1980 à 1982, il a également créé la revue Critique Internationale qu’il a dirigée de 1998 à 2003. Il est directeur de la collection Recherches internationales aux Editions Karthala, qu’il a créée en 1998. Spécialiste de sociologie historique comparée du politique, il travaille sur la formation de l’État dans le contexte de la globalisation et sur les pratiques de subjectivation politique, en particulier en Afrique subsaharienne, en Turquie et en Iran. Il vient de publier Violence et religion en Afrique (Karthala, janvier 2018)

Ses publications sur AOC

lundi 27 .01

Opinion

Iran : la savante, les politiques et nous

par

Il y a deux ans tout juste, le 26 janvier 2018, l’anthropologue Fariba Adelkhah figurait au sommaire du premier numéro de notre quotidien d’idées. Depuis juin dernier, elle est – ainsi que son compagnon Roland Marchal – prisonnière scientifique de la République islamique d’Iran, et depuis le 24 décembre dernier elle mène à travers une grève de la faim ce qu’il faut comprendre comme un véritable « djihad scientifique ».

jeudi 17 .10
mercredi 16 .10

Analyse

Saint Augustin obtiendrait-il son visa Schengen ? – Penser l’historicité des sociétés 1/2

par

L’offensive turque contre les forces kurdes dans le Nord de la Syrie vient une nouvelle fois rappeler l’insuffisance des théories « globalisantes » pour appréhender les relations internationales dans leur complexité. Battre en brèche les représentations simplistes et essentialisantes du communément nommé « Moyen-Orient » devient plus que jamais nécessaire. Comment redonner aux aires géographiques leur substance historique et sociale sans tomber dans le piège du culturalisme ?

vendredi 15 .02

Critique

Utopie et dystopie dans l’économie moderne – à propos de La Politique du merveilleux d’Arnaud Orain

par

En écrivant une histoire du fameux Système de Law qui rompt avec la légende des manuels scolaires, Arnaud Orain apporte une contribution décisive à la sociologie historique de l’Etat. Cet ouvrage qui porte sur une utopie mise en œuvre sous la régence du duc d’Orléans apparaît dès lors fondamental pour comprendre le capitalisme financier contemporain et ses crises.

jeudi 06 .09