Jean Cléder

Critique, Maître de conférences en littérature générale et comparée à l'Université Rennes 2

Jean Cléder est enseignant-chercheur en littérature générale et comparée. Il travaille à l’université Rennes 2. Ses recherches portent sur les relations entre littérature et cinéma et l’adaptation cinématographique des textes littéraires.

Il a publié récemment  Analyser une adaptation : du texte à l’écran avec Laurent Jullier, (Flammarion, 2017), Bernard face à Hinault : Analyse d’une légende (Éditions Mareuil, 2016), Entre littérature et cinéma : les affinités électives (Armand Colin, 2012), Michael Lonsdale : Entretiens avec Jean Cléder (Éditions François Bourin, 2012), et des entretiens inédits de Jean-Pierre Ceton avec Marguerite Duras (Éditions François Bourin, 2012).

Il est en charge de la collection « Arts en paroles » aux Éditions Le Bord de l’eau qui comprend des ouvrages sur Marguerite Duras (2006), Christophe (2006), Éric Rohmer (2007), Benoit Jacquot (2008), Patrice Chéreau (2010) et Michelle Porte (2010).

Il a pris la direction de la collection Études cinématographiques, dont il a écrit le numéro 73 consacré à Marguerite Duras : Marguerite Duras : le cinéma (Éditions Classiques Garnier, 2014).

Ses publications sur AOC

jeudi 24.09.20

Critique

Le second rôle fait priorité – Michael Lonsdale (1931-2020)

par

Théâtre, cinéma, radio, télévision, dans chacune des situations générées par les centaines d’histoires auxquelles il a participé Michael Lonsdale, mort à Paris ce 21 septembre, aura apporté quelque chose de personnel – relevant de sa création à lui, de ses façons et non-façons à lui – une certaine manière de ne pas. Plutôt qu’un collectionneur de seconds rôles, il était un puissant créateur qui ajoutait quelque chose à la création des autres dans un périmètre qu’il délimitait clairement.

lundi 24.08.20

Critique

Christophe : les vrais paradis

par

Pendant un demi siècle son filet de voix haute pression a sillonné les ciels de la chanson populaire, tandis que des recherches plus secrètes creusaient d’autres voies dans la musique contemporaine. Christophe a disparu le 16 avril 2020, nous laissant une œuvre complexe, aux séductions immédiates et vénéneuses. Rediffusion du 20 avril 2020

lundi 20.04.20

Critique

Christophe : les vrais paradis

par

Pendant un demi siècle son filet de voix haute pression a sillonné les ciels de la chanson populaire, tandis que des recherches plus secrètes creusaient d’autres voies dans la musique contemporaine. Christophe a disparu le 16 avril 2020, nous laissant une œuvre complexe, aux séductions immédiates et vénéneuses.

lundi 25.11.19

Opinion

Poulidor politique

par

Le mercredi 13 novembre, l’ « éternel second » du Tour de France, est décédé à l’âge de 83 ans. Pou-li-dor, il faut déplier ces trois syllabes pour comprendre ce qu’elles signifient : antonomase (le nom propre devient nom commun) et catachrèse (le détournement du nom permettra de dire des choses nouvelles).

vendredi 05.07.19