Aurélien Gras

Critique, Doctorant en études cinématographiques

Aurélien Gras est doctorant et enseignant en études cinématographiques et audiovisuelles. Ses recherches portent sur l’acteur de cinéma et sur le cinéma contemporain, français en particulier.

Ses publications sur AOC

mardi 26.05.20

Critique

La pandémie à l’épreuve du rire – sur Problemos d’Éric Judor

par

Dans Problemos Eric Judor met en scène un groupe de zadistes, seuls survivants d’une pandémie foudroyante, qui se retrouvent prêts à enterrer leurs idéaux autogestionnaires au nom de leur survie. Relatif échec commercial au moment de sa sortie en 2017, le film réussit pourtant le pari de soulever des questions intéressantes – chose rare dans les comédies françaises de ces dernières années – tout en faisant franchement rire.

vendredi 14.02.20

Critique

L’étendue du monde en un seul homme – à propos d’Uncut gems des frères Safdie

par

Benny et Josh Safdie signent – grâce à Netflix – un thriller nerveux, électrisant, haletant, qui les ramène au meilleur du cinéma américain. D’une tension extrême qui a l’efficace d’un film de genre, tant dans les scènes d’extérieur qui captent l’agitation new yorkaise façon Ferrara ou Scorsese, que dans les intérieurs, notamment la bijouterie d’Howard, Uncut gems n’en apparaît pas moins un portrait d’homme dont la force procède de l’intimité qu’il explore.

mardi 19.11.19

Critique

Force à la loi – sur Les Misérables de Ladj Ly

par

Qui tirera le premier ? Les Misérables est un film d’une incroyable puissance sensorielle, qui nous arrime à un fatum à la réalisation duquel nous ne pouvons qu’assister – réduits à nous demander qui, de l’inéluctable violence, sera le premier agent. Et c’est dans la liberté de la fiction, une fois encore, que Ladj Ly signe une œuvre bouleversante, et profondément juste.

mercredi 16.10.19

Critique

D’amour ou d’amitié – sur Matthias et Maxime de Xavier Dolan

par

Avec Matthias et Maxime, Xavier Dolan se penche sur l’histoire d’une bande d’amis, bouleversée par un baiser échangé par deux d’entre eux. Le réalisateur et acteur québecois semble, à travers ce film plus calme qu’à l’habitude, livrer une partie de sa vie, comme s’il nous présentait ses amis, dont il affirme être amoureux – tout en mettant en garde contre une lecture trop autofictionnelle.

vendredi 06.09.19