Ysé Sorel

Journaliste et critique

Ysé Sorel est élève en philosophie et en arts à l’École Normale Supérieure. Ses recherches, à la croisée de l’éthique et de l’esthétique, porte sur la représentation de la violence et sur le concept de catastrophe.

Elle a par ailleurs collaboré en tant que dramaturge et assistante à la mise en scène avec Cyril Teste, Yves-Noël Genod, César Vayssié, ou encore Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval, et a réalisé son premier-long métrage, Nostos Algos, en 2018. Critique pour la Gazette I/O, elle fait également partie de l’équipe d’AOC.

Ses publications sur AOC

dimanche 03 .11

Fiction

La disparition des flâneurs

par

Pour dire sa critique du consumérisme, Pasolini regrettait les lucioles, lesquelles sont aussi en italien le petit nom des prostituées, autrement dit les péripatéticiennes, qui elles-mêmes, et comme le veut l’étymologie, se promènent en philosophant. Ici, la narratrice et son ami Fadi, révolutionnaire égyptien réfugié en France, sont ces promeneurs dans un Paris qui a vu passer tant de piétons, de Nadja, de cafés de la jeunesse perdue : mais comment vivre avec son temps quand les lucioles ont disparu ? Ysé Sorel nous avait habitués à ses textes de critique ; cette fois c’est une nouvelle que nous publions de cette jeune journaliste et cinéaste.

samedi 14 .09

Entretien

Milo Rau : « La vie est moins puissante que l’art »

par

Depuis quelques années, l’artiste suisse Milo Rau contribue à renouveler en profondeur l’esthétique du théâtre. À l’occasion d’un bref passage aux Amandiers de Nanterre pour son Oreste à Mossoul, il nous a accordé un long entretien, avant regagner l’Italie où il tourne actuellement Le Nouvel Évangile, une production interdisciplinaire sur la vie de Jésus qui joue sur l’ambiguïté entre fiction et réalité. Le prophète est joué par un migrant noir, façon de mettre en scène les parias et les expulsés du monde contemporain pour mener « une révolte de la dignité ».

vendredi 19 .07

Critique

Outside de Kirill Serebrennikov, ou l’histoire de l’œil à Avignon

par

Présenté lors de cette 73e édition du Festival d’Avignon, Outside du metteur en scène et réalisateur Kirill Serebrennikov, toujours interdit de sortie du territoire russe, est un hommage émouvant, poétique et drôle au photographe chinois subversif Ren Hang. Le russe imagine un dialogue qui aurait dû avoir lieu avec l’artiste chinois, qui est mort avant, il s’est suicidé en 2017, à 29 ans, 2 jours avant leur rencontre prévue.

vendredi 05 .07

Critique

Le clos et l’ouvert – sur Enclosure de Rachel Rose à Arles

par

Avec Enclosure, partie prenante des Rencontres de la photographie qui viennent d’ouvrir leurs portes à Arles, la Fondation Luma présente une artiste dont la valeur n’a pas attendu le nombre d’année de carrière, et qui promet d’être majeure dans le monde de l’art. Avec cette installation vidéo immersive, Rachel Rose s’intéresse aux prémisses de la modernité et du capitalisme dans l’Angleterre du 17e siècle, et propose une œuvre aussi superbe que déroutante.

lundi 27 .05