Bertrand Leclair

Écrivain, Critique littéraire

Né à Lille en décembre 1961, Bertrand Leclair est romancier, essayiste et dramaturge.

Il a publié une vingtaine de livres depuis L’Industrie de la consolation, paru chez Verticales en 1998, parmi lesquels L’Invraisemblable histoire de Georges Pessant (Flammarion, 2010), Malentendus (Actes Sud, 2013) et Perdre la tête (Mercure de France, 2017). Il a reçu la Bourse Cioran en 2009 pour l’essai Dans les rouleaux du temps (Flammarion). Il est également l’auteur d’une trentaine de fictions radiophoniques (pour France Culture et France Inter). Critique littéraire de 1994 à 2006 pour des journaux aussi différents que Les Inrockuptibles, La Quinzaine littéraire ou Le Nouvel économiste, il a repris une collaboration régulière au Monde des Livres depuis 2014.

Ses publications sur AOC

jeudi 06 .12

Opinion

L’ordre, le retour

par Bertrand Leclair

On aurait tort de ne pas analyser dans le mouvement des « gilets jaunes » ce qui ressemble à une fête : une dynamique d’euphorie collective dans laquelle les interdits sont bravés et la communauté nationale ressoudée. Si l’aspect carnavalesque du mouvement rappelle les festivités de mai 68, ces deux périodes divergent néanmoins par l’« air du temps » qu’elles épousent : le fond de cet air, rouge en 1968, s’est depuis considérablement bruni.

dimanche 07 .10

Fiction

Les dames de la Sécu

par Bertrand Leclair

L’Administration n’a pas besoin d’être kafkaïenne pour faire sentir combien sa Grande Transcendance nous aliène, à fortiori quand elle est dématérialisée. Certains en deviennent fous, ou délinquants. Et d’autres, comme Bertrand Leclair, y trouvent joyeusement matière à littérature, ou plutôt trouvent dans le geste d’écrire une providence salvatrice. Sauf que c’est là le prix à payer : être « artiste-auteur » précipite justement dans les Enfers de la Sécu. Et pour qui n’a pas suivi le feuilleton de la réforme du régime social des auteurs, la dérision à l’œuvre dans la nouvelle d’aujourd’hui donnera le ton.

jeudi 23 .08

Critique

Idiotie de Guyotat : tout sauf une bêtise

par Bertrand Leclair

Un demi-siècle après le surgissement de son Tombeau pour cinq cent mille soldats, Pierre Guyotat fraie à la source même du geste artistique qui avait fait naître ce monument littéraire et fait paraître Idiotie, livre terrible et pourtant profondément revigorant.