Léo Guy-Denarcy

Critique d'art

Léo Guy-Denarcy est critique d’art et commissaire d’exposition.

Ses publications sur AOC

mardi 23.02.21

Critique

Du bon usage des circonstances – à propos de l’exposition « Anticorps » au Palais de Tokyo et online

par

« Pourquoi nos corps devraient-ils s’arrêter à la frontière de nos peaux ? » C’est sur cette citation de Donna Haraway que l’exposition « Anticorps » s’est ouverte à l’automne, avant de fermer quatre jours plus tard et de se transporter en ligne du fait d’une situation sanitaire qui impose des mesures de restriction et de ce fait anti-corps. Or tout le travail des artistes tend justement à stimuler nos sens, nos perceptions, nos diverses manières de sentir, de telle sorte que l’on s’éprouve (à nouveau) comme corps. De là naît le désir, de là naît la relation à l’Autre.

mardi 09.02.21

Critique

Virtual Miró – sur l’exposition virtuelle des Bleus de Joan Miró

par

Le Centre Pompidou entre dans une nouvelle ère du musée, celle du XXIe siècle, en proposant sur son site Internet une exposition virtuelle des Bleus de Joan Miró. Une démarche qui a le mérite de rendre accessible gratuitement un chef-d’œuvre de la peinture moderne mais qui présente par ailleurs plusieurs écueils, le principal étant le manque de mobilité du visiteur. Ce qui est pour le moins paradoxal quand on sait que les trois œuvres exposées ont été réalisées sous le signe du mouvement, de la danse et de l’infini.

jeudi 14.01.21

Critique

Endless, nameless – un regard contemporain sur l’art brut

par

L’art brut, c’est une sorte de ville labyrinthique et mystérieuse. On sait qu’on va y découvrir des merveilles à chaque coin de rue sans pouvoir la connaître en entier. Car cette pratique artistique se définit par son indéfinition, par une multiplicité de styles, de médiums et d’approches. Ce dont témoignent aujourd’hui encore certaines expositions comme « Le Fétichiste » à la Galerie Christian Berst Art Brut, ou bien l’ouvrage de Lucienne Peiry, Écrits d’art brut, qui rassemble des lettres d’artistes bruts pour donner à lire l’inventivité d’un langage fondamentalement transgressif.

jeudi 26.11.20

Critique

Éditer pour exister – à propos de Seth Siegelaub

par

Comme lors du premier confinement, les musées ont été à nouveau contraints de fermer leurs portes : comment alors faire place à la création artistique ? Peut-être pourrait-on s’inspirer du travail Seth Siegelaub, dont un ensemble d’écrits et d’entretiens a été récemment publié. Cet artiste conceptuel a en effet érigé l’objet livre en support de création, dans une perspective de démocratisation de l’art. À l’heure où se développent les expositions en ligne, la démarche de Siegelaub a le mérite de maintenir un mode d’appréhension « physique », en marge de ces si envahissants écrans…

samedi 17.10.20

Entretien

Xavier Rey : « La force des musées est de ne pas faire abstraction de la question sociale. »

par

Penser un musée du XXIe siècle, c’est penser un musée qui soit capable de s’extraire du cadre patrimonial et d’initier une démarche participative autour de la création contemporaine, en lien avec les sciences sociales. Nommé directeur des musées de Marseille en 2017, Xavier Rey a trouvé dans cette ville où la question sociale ne peut être laissée de côté un parfait terrain d’expérimentation. Rencontre à l’occasion de la biennale Manifesta 13 qui se tient jusqu’au 29 novembre.